nous et nos enfants différents

le forum des mamans qui ont besoin d'échanges et d'informations sur le handicap et la malformation
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Angoisse a la separation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thena



Messages : 1178
Date d'inscription : 24/03/2010
Age : 38

MessageSujet: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 0:13

Voila le diagnostic de mon gd. Angoisse a la separation. Cela fait k il est hyperactif, et se concentre plus ou moins. Mais moi jje peux pasle voir, vu k en ma présence il est calme, pose, concentre.pour moi il n y a aucun problème.mais sans moi il bouge se lève saute, est moins concentre, car il est angoisse sans moi. C est le psy ki le dit.

Mais je connais rien a l angoisse a la separation, car le professionnel m a dit l angoisse a la séparation c est pas seulement a moi mais ça peut etre d autres choses, objet ect...
Par contre comme y a cette angoisse a la séparation, il aime avoir kk un ke pour lui. et a horreur changement! C est psy ki dit tout ça.

Mais pour moi franchement, je comprend bien k il angoisse sans ma présence! Mais c est pas que moi,objet? Ça ça me parle pas, et ect...? Apparemment l angoisse a la separation c est pleins de trucs! Mais je pige pas bien.

J ai pas demander car on a bcp parler aussi.

Merci de vos aides
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
irada

avatar

Messages : 1520
Date d'inscription : 25/09/2007
Age : 43
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 7:56

Il a quel age ?

Cela veut dire qu'il n'a pas confiance en lui. J'espère que le psy t'a donné des pistes pour travailler avec ton fils, pour aller de l'avant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chloémama
Admin
avatar

Messages : 9161
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 47
Localisation : suisse...région Morges

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 8:05

je pense que c'est plus profond et plus complexe que le manque de confiance en soi....c'est souvent une défaillance plus profonde dans la personnalité ...quelque chose qui ne s'est pas bien construit à l'âge où ça aurait du se faire....cette pathologie doit faire partie des troubles anxieux en général.....que propose la psy ????



Citation :
Anxiété de séparation
Home Page Troubles Angoisses Anxiétés Anxiété de séparation

(selon DSM IV-TR)

La caractéristique essentielle de l’anxiété de séparation est une anxiété excessive concernant la séparation d’avec la maison ou les personnes auxquelles le sujet est attaché. Cette anxiété dépasse en sévérité celle que l’on pourrait attendre compte tenu du niveau de développement du sujet. Il faut que le trouble persiste pendant une période d’au moins 4 semaines, qu’il ait débuté avant l’âge de 18 ans, et qu’il entraîne une détresse cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, scolaire (professionnel) ou dans d’autres domaines importants.

Les sujets ayant une anxiété de séparation souffrent d’une angoisse excessive et récurrente dans les situations de séparation d’avec la maison ou les personnes auxquelles ils sont très attachés. Séparés des êtres chers, ils ont besoin de savoir où ceux-ci se trouvent (proximité) et de garder le contact avec eux (communication verbale, p.ex., par téléphone). Loin de chez eux, certains sujets deviennent extrêmement tristes et malheureux ; cela peut même être un supplice pour eux. Ils ont la nostalgie de la maison et ne pensent qu’aux retrouvailles. Séparés de ceux qu’ils aiment, ils sont envahis de craintes d’accidents ou de maladies qui pourraient les toucher, eux-mêmes ou ces personnes chères. Les enfants ayant une anxiété de séparation expriment souvent la peur d’être perdus et de ne jamais revoir leurs parents. Ils sont malheureux lorsqu’ils voyagent indépendamment par eux-mêmes, loin de la maison ou d’autres environnements familiers, et certains évitent de se déplacer tout seul. Ils peuvent se montrer réticents ou refuser d’aller à l’école ou en camp de vacances, de passer une après-midi ou de dormir chez des amis, et d’aller seuls faire des commissions. Ces enfants peuvent se montrer incapables de rester ou d’aller dans une pièce seuls, et avoir ainsi un comportement « collant » par le fait de rester près de l’un ou l’autre de leurs parents ou de le suivre « comme son ombre » dans toute la maison, ou par le fait d’exiger la présence de quelqu’un pour les accompagner dans une autre pièce de la maison.

Les enfants atteints d’anxiété de séparation ont souvent du mal à aller se coucher, insistant pour que quelqu’un reste près d’eux jusqu’à ce qu’ils s’endorment. La nuit, ils vont parfois dans le lit de leurs parents (ou dans celui d’une personne proche comme un frère ou une sœur) .Si l’entrée de la chambre des parents leur est interdite, ils peuvent dormir devant la porte. Ils font des cauchemars dont le contenu exprime leurs peurs (p.ex., un incendie, un meurtre ou une autre catastrophe qui anéantirait la famille). Des plaintes somatiques telles que douleurs abdominales, maux de tête, nausées, vomissements, sont fréquentes dans les situations de séparation ou en anticipation de telles situations. Les symptômes cardio-vasculaires, comme des palpitations, des éblouissements, des sensations d’évanouissement, sont rares chez les jeunes enfants mais peuvent se voir chez les sujets plus âgés.

Les enfants ayant une anxiété de séparation proviennent souvent de familles dans lesquelles les relations sont très proches. Loin de la maison ou de ceux qu’ils aiment, ils sont généralement timides, apathiques, tristes et ne peuvent se concentrer ni sur leur travail ni sur des jeux. En fonction de l’âge, ils ont peur des animaux, des monstres, de l’obscurité, des agresseurs, des cambrioleurs, des ravisseurs, ils redoutent les accidents de voiture, les voyages en avion ou toute situation perçue comme menaçante pour l’intégrité de la famille ou leur propre intégrité. Des préoccupations concernant la mort, la leur ou celle des autres, sont fréquentes.

Le refus d’aller à l’école peut conduire à un échec scolaire ou à un évitement social. Les enfants ayant une anxiété de séparation peuvent se plaindre de ce que personne ne les aime ou de ce que personne ne s’occupe d’eux et dire qu’ils préféreraient être morts. Lorsqu’ils sont bouleversés par une séparation imminente, ils peuvent se mettre en colère et, occasionnellement, frapper la personne qui essaie de les forcer. Quand ils sont seuls, en particulier le soir, les jeunes enfants peuvent avoir des expériences perceptuelles inhabituelles (p.ex., voir quelqu’un qui regarde ce qui se passe dans leur chambre, voir des créatures effrayantes qui essaient de les attraper, sentir des yeux posés sur eux). Les enfants souffrant d’anxiété de séparation sont souvent décrits comme exigeants, indiscrets et en quête permanente d’attention. Les demandes excessives de l’enfant deviennent souvent source de frustration pour leurs parents, ce qui amène des ressentiments et des conflits dans la famille. Parfois au contraire, ces enfants sont décrits comme excessivement consciencieux, obéissants et désireux de plaire. Ils peuvent avoir des plaintes somatiques, qui les conduisent chez le médecin et entraînent diverses procédures médicales. Une humeur dépressive est souvent associée, elle peut devenir persistante et justifier un diagnostic additionnel de dysthymie ou de dépression majeure. L’anxiété de séparation peut précéder la survenue d’un trouble panique avec agoraphobie.

Les manifestations de l’anxiété de séparation varient avec l’âge. Souvent, les jeunes enfants n’expriment pas de peurs spécifiques concernant des menaces pouvant peser sur leurs parents, sur leur maison ou sur eux-mêmes. C’es lorsqu’ils grandissent que les préoccupations ou les craintes se portent sur des dangers identifiés (p.ex., peur d’être enlevé ou d’être agressé). L’anxiété et l’anticipation de la séparation deviennent manifestes vers le milieu de l’enfance. Chez les adolescents, particulièrement les garçons, l’anxiété concernant la séparation peut être niée mais se traduire par un champ limité d’activités autonomes et une réticence à quitter la maison. Pour les sujets plus âgés, le trouble peut limiter la capacité à faire face à des situations nouvelles (p.ex., déménager ou se marier). Typiquement, les adultes ayant une anxiété de séparation se font trop de souci pour leurs enfants ou pour leur conjoint, et sont malheureux lorsqu’ils en sont séparés.

Le trouble est apparemment aussi fréquent chez les garçons que chez les filles L’anxiété de séparation n’est pas rare ; son taux de prévalence est estimé aux alentours de 4% chez les enfants et les jeunes adolescents. L’anxiété de séparation est apparemment plus fréquente chez les parents de premier degré de sujets atteints et peut-être aussi chez les enfants de femmes ayant un trouble panique.

L’anxiété de séparation se développe parfois à la suite d’un événement traumatisant (p.ex., mort d’un membre de la famille ou d’un animal familier, changement d’école, déménagement vers un nouveau quartier, immigration). Le début peut survenir avant l’âge de l’entrée à l’école, ou à n’importe quel moment avant l’âge de 18 ans, mais les débuts tardifs à l’adolescence sont rares. Typiquement, on observe des périodes d’exacerbation et de rémission. Dans certains cas, l’anxiété d’une possible séparation, de même que l’évitement de situations impliquant une séparation (p.ex., partir pour aller à l’université) peuvent persister pendant de nombreuses années.
tiré de ce lien: http://www.psycom.ch/troubles/angoisses/anxietes/anxiete-de-separation

_________________


maman de Théo 1998 né avec une fente labio maxillo palatine
et Chloé 2001 microdélétion sur le chromosome 4
http://deletion4q21.forumactif.com

nos photos
http://picasaweb.google.fr/pistache74


Dernière édition par chloémama le Mer 14 Mar - 8:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chloémama
Admin
avatar

Messages : 9161
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 47
Localisation : suisse...région Morges

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 8:13

tu peux lire aussi :

http://psychodoc.free.fr/enfantanxiete.htm


_________________


maman de Théo 1998 né avec une fente labio maxillo palatine
et Chloé 2001 microdélétion sur le chromosome 4
http://deletion4q21.forumactif.com

nos photos
http://picasaweb.google.fr/pistache74
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thena



Messages : 1178
Date d'inscription : 24/03/2010
Age : 38

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 10:55

La psy propose ritaline pour se concentre.Bon il a jamais dormi avec nous ni demander.il réclame une chambre pour lui souvent.

Mais c est vrai mon fils et moi sommes tres proches.la psy le trouve triste, mais
elle dit moi c est normal ke je le vois heureux car je suis la. Mais il se sépare de. Moi , il va chez famille , copain, dort chez la famille. Il sort seul jouer.

Mais il. M a deja fait le coup k il a mal tête, fatigue ou maux de ventre ou tête, au point ke je l ai amène chez le pédiatre! Et la je me suis sentie con! Mon fils a dit il est pas fatigue du tout, et n'a pas mal a tête!
Bon mo fils a l ecole a besoin d une personne sur ki il peut poser des tas de
questions et ki est très disponible. Il ne me suis pas a la maison.

La psy me dit k il faut beaucoup lui dire ses qualités. A un moment donne l ecole ne faisait ke de lui dire ces mauvais comportement meme si mon fils dit ke ça lui a rien fait, ça l a bcp touche! Du coup c est dur pour lui d accepter le positif.c est psy ki le dit.

Et comme j ai dit meme l ecole le blesse par rapport a son frère et la psy dit ke ça pour lui c est dur ça lui fait mal et c est pas bien pour un enfant ki a des angoisses a la separation d entendre les gens dire des choses sur son frère.

Et en plus, parfois les gens lui parle de choses k il faudrait pas mais ne se rendent pas compte. Et le blesse.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chloémama
Admin
avatar

Messages : 9161
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 47
Localisation : suisse...région Morges

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 11:01

oui alors comme je te l'ai dit à mon avis sur des angoisses la ritaline n'est pas un médoc à donner.....

pour le reste....bon c'est sûr que vous vivez une situation d'ensemble qui n'est pas simple.....

_________________


maman de Théo 1998 né avec une fente labio maxillo palatine
et Chloé 2001 microdélétion sur le chromosome 4
http://deletion4q21.forumactif.com

nos photos
http://picasaweb.google.fr/pistache74
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thena



Messages : 1178
Date d'inscription : 24/03/2010
Age : 38

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 11:03

Je pense comme toi. Y a bcp de choses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chrynisah

avatar

Messages : 1635
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 46
Localisation : Haute-Savoie

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 11:28

Chez nous, ça a été un peu le cas avec mon fils ainé. En revanche aucun soucis de concentration étant petit, je dirais que c'est plus maintenant.

Moi aussi je suis une maman hyper fusionnelle avec mes enfants mais on ne peut pas mettre cela sur le dos de la mère, il vaut mieux être proche de ses enfants que l'inverse à mon avis. Nos enfants apprennent à lâcher le cordon quand ils rentrent au collège généralement mais pour ce qui est des angoisses, ça ne se commande pas selon moi, ça fait parti du contexte familial et de la personnalité de l'enfant aussi.

Mon fils a souvent mal au ventre et est assez angoissé aussi, je suis comme ça et je n'arrive pas forcément à me corriger avec l'âge, je vis avec et j'essaie de me prendre des temps en dehors du handicap et de la maladie de Sarah car ça n'a pas arrangé mes angoisses qui remontent à bien loin dans mon enfance.

La ritaline je ne connais pas mais si son problème de concentration est dû à son angoisse, je pense qu'il vaut peut être mieux voir un suivi pédo psy que médiquer. Mais là c'est mon propre avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thena



Messages : 1178
Date d'inscription : 24/03/2010
Age : 38

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 11:57

Jje suis entièrement d'accord avec toi. moi aussi j angoisse parfois,mais ça va. Oui commet l aider? Je vante ses qualités mais y a pas que ça a faire? En grandissant il devrait changer?

Enfin si vous avez conseils je prends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chloémama
Admin
avatar

Messages : 9161
Date d'inscription : 24/09/2007
Age : 47
Localisation : suisse...région Morges

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 12:56

oui c'est plus compliqué que cela la psychologie humaine....on peut être près de son enfant sans que cela déclenche des angoisses de séparation..au contraire le sentiment intérieur de confiance de l'enfant dépend aussi de la manière dont nous avons répondu à ses besoins tout petit..mais après dans les attaches que nous avons à notre enfant il n'y a pas que la quantité mais aussi la nature du lien qui compte.....et c'est là que ça peut se compliquer......selon que la mère est anxieuse, déprimée, ou a d'autres choses qui lui pèse le lien peut s'en trouver modifier.....car d'autres choses se jouent à ce moment là .....

bref on ne peut pas réduire tout cela à des raccourcis vite fait.....et il ne s'agit pas non plus de culpabiliser les mères....les mères font du mieux qu'elles peuvent...mais nous ne sommes pas parfaites et cela a aussi des conséquences sur la manière dont le lien se crée entre nous et nos enfants.....c'est ainsi.....

Thena tout ce qui se met en place autour de tes enfants est fait dans le but qu'ils puissent changer en grandissant.......et renforcer ce qui est fragile en eux.....et je pense que toi aussi tu devrais entreprendre un petit travail sur toi....pour prendre conscience de se qui t'échappe aussi.....nous avons tous besoin de faire de travail sur nous de temps à autre...et seul c'est compliqué.....mais aider nos enfants c'est aussi parfois réfléchir sur nous mêmes....

_________________


maman de Théo 1998 né avec une fente labio maxillo palatine
et Chloé 2001 microdélétion sur le chromosome 4
http://deletion4q21.forumactif.com

nos photos
http://picasaweb.google.fr/pistache74
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thena



Messages : 1178
Date d'inscription : 24/03/2010
Age : 38

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Mer 14 Mar - 18:39

Oui c est vrai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Audrey68500

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 30/10/2014
Age : 27
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   Ven 31 Oct - 14:42

Il a déjà été surveiller par quelqu'un d'autre que toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Angoisse a la separation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Angoisse a la separation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angoisse a la separation
» angoisse, colère, frustration
» angoisse de séparation bébé 8 mois
» angoisse de séparation tardive
» ANGOISSE DE SEPARATION ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
nous et nos enfants différents :: LE HANDICAP , LA MALADIE :: LES MALADIES DE NOS ENFANTS-
Sauter vers: